L'histoire est un matériau vivant: sa fabrication est ouverte à l'apparition du milieu. Produire la transition avec la ville fait naître un effet de bordure où, à l'incitation de l'architecte, se conjuguent de multiples paramètres. [A propos du Centre Médiéval International de Chartres] La visite des fouilles, l'installation du chantier de pierres pendant la construction, le recyclage de la baraque pour l'entrée du bâtiment mélangent les temps du tourisme, ceux du bâti et du pèlerinage. L'état construit prend fait et cause réels à l'entremêlement du patrimoine et de l'urbain. (Xavier Douroux, "Milieux") Si la ville est un fait culturel, si sa représentation est indissociable de sa formation, sa troisième caractéristique est qu’elle est le lieu du temps différé. Je veux dire que les figures sociologiques, c’est-à-dire les formes de l’habitat liées à une culture, les figures matérielles, c’est-à-dire l’architecture construite, et les figures de la ville à travers son inscription sur un sol et dans une géographie ne se transforment pas synchroniquement. Entremeler les temporalités