Les villes ne se ressemblent pas et se ressembleront de moins en moins dès lors qu’on ne les réduit pas à la seule visibilité de leur architecture.

 
Les nouvelles logiques et les nouvelles expressions de l’architecture devront participer à l’invention de formes urbaines pour de nouvelles contiguïtés, des liens à créer, des continuités à trouver.

 
La stratégie de localisation des programmes emblématiques a plus de puissance que leur échelle pour réorganiser les métropoles.

 
L’architecture est le tout et la partie de la ville.