• LA VOIE ROMAINE

    Les collectivités locales soutenues par la Fondation de France (action Nouveaux commanditaires) ont souhaité confier à l’architecte Patrick Berger la conception d’une scansion contemporaine du parcours de la voie romaine, entre Alésia et Sombernon, récemment ouverte à la promenade. Répartis en cinq lieux différenciés, suivant différents groupements, onze exemplaires d’une « borne » imaginée par l’artiste, et façonnés en Bourgogne dans la pierre de Beaunotte confèrent une dimension de « site » particulière à des endroits choisis avec des habitants du territoire.
    Signes identifiables mais également énigmatiques, ces bornes contribuent à enrichir le milieu naturel et patrimonial que traverse la voie. Leur dimension, comme la combinaison de leur présence, groupées ou isolées, insistent sur l’échelle humaine et le rôle de l’homme à l’aune de la constitution du paysage. Figures bientôt familières et emblématiques, elles balisent croisées de route ou sentiers forestiers, surgissent au détour du cheminement au gré de l’invention de leur positionnement. En ne proposant pas un usage de mesure des distances ou des temps de parcours, les bornes contemporaines de Patrick Berger pointent, à travers l’irrégularité de leur placement, la démesure d’un espace-temps presque insaisissable où souvenir de la voie romaine et lignes à haute tension, boisement ancestral et cultures mécanisées s’entremêlent.
    Xavier Douroux